Diocese of Saskatoon

Notre foi en action - Parrainage des réfugiés, aumônerie des hôpitaux, ministère des prisons 

english

À la suite d’un accident tragique ou d’un diagnostic dévastateur, les aumôniers des hôpitauxsont sur place pour offrir la prière, le soutien spirituel et une oreille attentive compatissante. Les gens qui sont en prison trouvent l’espoir et la guérison grâce à la sensibilisation offerte par le Bureau diocésain du Ministère de la Restauration. Les réfugiés fuyant guerre, violence et persécution sont accueillis par les paroisses et les groupes qui entreprennent des parrainages privés avec l’aide de notre Bureau diocésain des Migrations.

 

Financés par vos dons à la Campagne Annuelle de l’Évêque, ces ministères mettent la foi en action, répondant à l’appel du Christ à tendre la main dans l’amour à ceux et celles qui souffrent ou qui sont dans le besoin. 

 

LeBureau des Migrationss’est développé du rôle joué par le diocèse pendant plusieurs décennies en tant que Porteur de l’Accord de Parrainage (PAP) approuvé par le gouvernement. En tant que PAP, le diocèse joue un rôle principal dans l’offre de formation et de coordination aux paroisses, aux organisations et aux groupes familiaux qui entreprennent des parrainages privés des réfugiés.

 

Le parrainage des réfugiés est de répondre à l’appel du Christ pour accueillir l’étranger, dit Sofia Berumen, coordinatrice du Bureau des Migrations.

 

«  La raison pour laquelle nous avons des bénévoles et des groupes de parrainage est que la plupart d’entre eux ont reçu et répondu à cet appel… vous pouvez réellement voir ce qui se passe quand ils mettent leur foi en action », dit-elle.  «  Vous pouvez réellement voir la vie des gens changée. »

 

 

Kieu Wieu ( à droite) est venu au Canada en tant que réfugié avec sa femme après avoir fui les horreurs de la guerre du Soudan. Après des années d’attente pour venir au Canada, Kieu a été finalement capable de poursuivre son rêve d’obtenir une éducation, d’abord en allant à l’école secondaire et ensuite à l’Université de Regina. Il est maintenant travailleur social aidant les enfants dans une division scolaire au Nord de la Saskatchewan. Un catholique fier et un citoyen canadien, Kieu et sa paroisse (Notre-Dame de Lourdes à Saskatoon) ont coparrainé six de ses membres de la famille pour venir au Canada après avoir été déplacés par la plus récente guerre au Sud-Soudan, y compris ( de gauche à droite) : Alek et Achuil Anguei ( frère et sœur de la femme de Kieu) et Ager Wieu, neveu de Kieu. Kieu dit que sans l’aide du Bureau diocésain des Migrations et de Notre-Dame de Lourdes, il n’aurait pas pu aider les membres de sa famille à trouver la sécurité et une nouvelle vie au Canada. Merci à vous, ces jeunes gens poursuivront leurs rêves, ils finiront leur éducation et pourront aider la société canadienne », dit Kieu.

«  Nous avons été bénis avec tant de choses, je pense justement que nous devons partager cela et ouvrir notre communauté à des gens moins fortunés… Le Bureau des Migrations a été un atout énorme pour nous… Il a été très utile d’avoir quelqu’un pour dire : ‘ ceci est ce que vous avez besoin de faire, c’est ainsi que vous suivez ces étapes ´. » -Alison Dale, membre du Comité de parrainage des réfugiés, St. Augustin, Saskatoon