Diocese of Saskatoon

A Gift For Today

Bâtir l’église

English

La CAÉ  appuie les ministères qui tendent la main avec amour et  construisent l’Église

En rencontrant Jésus et en poursuivant une conversion continuelle, notre mission comme Église est double: rassembler le peuple de Dieu pour construire l’Église comme une communauté accueillante de disciples missionnaires, et tendre la main avec amour comme Église dans et pour le monde. Les ministères financés par la Campagne Annuelle de l’Évêque servent à ces deux parties centrales de notre mission comme disciples de Jésus Christ.

Construire l’Église

Tendre la main avec amour

L'Eglise existe non seulement pour soutenir nos membres, mais pour tendre la main à tout le peuple de Dieu, en particulier ceux et celles qui sont dans le besoin. Nous offrons ces ministères sans s’attendre à recevoir quoi que ce soit en retour, et pourtant, dans la générosité abondante de Dieu, nous constatons souvent que nous recevons beaucoup et que plusieurs trouvent, par nos services, leur chemin dans l’Église et contribuent à bâtir l’Église, en retour.

 Aide spirituelle

Why Volunteer

Office assistant, customer service, musician, singer, songwriter, painter, scientist, mathematician, athlete, doctor or nurse — and the list goes on and on. Each of us has been gifted in some unique way, and at the heart of stewardship is the belief that all of these gifts flow from God, the Source of all.

As Christian stewards, we receive God’s gifts gratefully, and cultivate them responsibly. It is our opportunity to share them lovingly in justice with others and return them with increase value to the Lord.

The grateful return of time and talent to God in an ecclesial setting is accomplished through each individual’s participation in the support of the Church’s mission of proclaiming and teaching, serving and sanctifying.

Trésors de la foi sentis à des moments de perte

Monique & Ryan LeBlanc

English

L'été 2013, Ryan et Monique LeBlanc ont déménagé leur jeune famille de Vancouver à Saskatoon. Seulement trois semaines après leur arrivée, ils ont perdu leur fils après la vingtième semaine de grossesse.

« J'ai reçu un appel téléphonique de Monique en larme, alors que j'étais avec les enfants», dit Ryan. «Nous ne savions pas quoi faire, à quoi s’attendre en terme de la façon dont l'enfant mort-né serait traitée. Nous ne savions pas si nous serions à l'hôpital ou à la maison. Il y avait tant de choses imprévues »

Pages

Subscribe to RSS - A Gift For Today